© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
naissance
décès
sa vie
sa visite au Père Tasse
27 février 1823 à Tréguier (Côtes d’Armor)
2 octobre 1892 à Paris
Ernest Renan se destinait à devenir prêtre. Mais il se détourna de sa vocation pour se tourner vers la philologie (étude d’une langue d’après les documents écrits) et l’histoire des religions. A 25 ans, il est reçu 1 er à l’agrégation de philosophie. A 39 ans, il se voit confier la chaire d’hébreux au Collège de France. Mais des manifestations hostiles le contraignent à suspendre ses cours. Sa Vie de Jésus suscitèrent d’incroyables réprobations et polémiques à cause de l’obscurantisme religieux de ce 19 ème Siècle. Le pape l’avait surnommé le « blasphémateur européen ». L’évêque et académicien Félix Dupanloup, ennemi juré de Taine, de Littré et de Renan, fait échouer la candidature de ce dernier à l’Académie Française. Ce ne fut qu’en 1878 qu’il sera finalement élu au fauteuil de Claude Bernard.
Juillet 1884 Sur le registre du Père Tasse, il inscrivit tout simplement ces quelques mots : Mille remerciements à M. et à Mme Tasse. On est fort bien au chalet de Champrousse.
Ernest Renan, philologue
Ernest Renan, philologue
naissance : 27 février 1823 à Tréguier (Côtes d’Armor) décès : 2 octobre 1892 à Paris visite chez le Père Tasse : Juillet 1884 Sur le registre du Père Tasse, il inscrivit tout simplement ces quelques mots : Mille remerciements à M. et à Mme Tasse. On est fort bien au chalet de Champrousse. sa vie : Ernest Renan se destinait à devenir prêtre. Mais il se détourna de sa vocation pour se tourner vers la philologie (étude d’une langue d’après les documents écrits) et l’histoire des religions. A 25 ans, il est reçu 1 er à l’agrégation de philosophie. A 39 ans, il se voit confier la chaire d’hébreux au Collège de France. Mais des manifestations hostiles le contraignent à suspendre ses cours. Sa Vie de Jésus suscitèrent d’incroyables réprobations et polémiques à cause de l’obscurantisme religieux de ce 19 ème Siècle. Le pape l’avait surnommé le « blasphémateur européen ». L’évêque et académicien Félix Dupanloup, ennemi juré de Taine, de Littré et de Renan, fait échouer la candidature de ce dernier à l’Académie Française. Ce ne fut qu’en 1878 qu’il sera finalement élu au fauteuil de Claude Bernard.
© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales