© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
Grand Pic de Belledonne
Plus   haut   sommet   de   Belledonne,   le   Grand   Pic   culmine   à   2977   mètres. A   ses   pieds,   le   glacier   de   Freydane   (qui   continue   à   régresser   sous   l’effet   du   réchauffement)   et le lac Blanc (dont les couleurs sont plus bleu turquoise que blanches) composent un panorama majestueux avec, au lointain, le massif du Mont-Blanc. Vue circulaire. Le   Grand   Pic   conserva   longtemps   une   partie   de   mystère   car   jugé   inaccessible.   Voici   ce   qu’écrivait   le   Guide   Joanne   «   Dauphiné   et   Savoie   »    dans   son   édition   de   1872, en   relatant   l’excursion   à   la   Croix   de   Belledonne   :      …   une   demi-heure   suffit   pour   gagner   le   somment   de   l’un   des   pics   de   Belledonne   qui   porte   une   croix   de   bois.   Le grand   pic,   plus   haut   de   quelques   mètres   seulement,   est   si   escarpé   que   nul   être   humain   n’a   pu   encore   le   gravir.    Cette   affirmation   n’était   pas   avérée   car,   ainsi   que   le précisait ultérieurement le guide Gaillard - édition 1924 - dans « les Alpes du Dauphiné  » :   la première ascension du Grand Pic est du 16 août 1859.
de gauche à droite : le Grand Pic, le Pic Central, la Croix de Belledonne le Grand Pic de Belledonne le Grand Pic de Belledonne et le Pic Lamartine le Mont-Blanc vu depuis le Grand Pic de Belledonne sommet du Grand Pic de Belledonne vue depuis le Grand Pic de Belledonne
Photos d’Olivier Coïc
© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
Grand Pic de Belledonne
Plus   haut   sommet   de   Belledonne,   le   Grand   Pic   culmine   à   2977   mètres.   A ses   pieds,   le   glacier   de   Freydane   (qui   continue   à   régresser   sous   l’effet   du réchauffement)   et   le   lac   Blanc   (dont   les   couleurs   sont   plus   bleu   turquoise que   blanches)   composent   un   panorama   majestueux   avec,   au   lointain,   le massif du Mont-Blanc. Vue circulaire. Le    Grand    Pic    conserva    longtemps    une    partie    de    mystère    car    jugé inaccessible.   Voici   ce   qu’écrivait   le   Guide   Joanne   «   Dauphiné   et   Savoie   »   dans   son   édition   de   1872,   en   relatant   l’excursion   à   la   Croix   de   Belledonne   :     …   une   demi-heure   suffit   pour   gagner   le   somment   de   l’un   des   pics   de Belledonne    qui    porte    une    croix    de    bois.    Le    grand    pic,    plus    haut    de quelques   mètres   seulement,   est   si   escarpé   que   nul   être   humain   n’a   pu encore    le    gravir.     Cette    affirmation    n’était    pas    avérée    car,    ainsi    que    le précisait   ultérieurement   le   guide   Gaillard   -   édition   1924   -   dans   «   les   Alpes du Dauphiné  » :   la première ascension du Grand Pic est du 16 août 1859.
le Grand Pic de Belledonne le Grand Pic de Belledonne et le Pic Lamartine sommet du Grand Pic de Belledonne vue depuis le Grand Pic de Belledonne
Photos d’Olivier Coïc