© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
anciens hôtels de Chamrousse
Il   y   a   un   temps,   pas   si   ancien   que   cela,   où   l'hôtellerie   florissait   en   montagne.   Cette   époque   est   -   hélas   -   révolue   du   fait   du   changement   des   attentes   des   touristes (davantage   attirés   par   la   location   d'appartements),   de   la   progression   des   lits   touristiques   dits   "banalisés"   et   de   la   difficulté   de   rentabiliser   des   structures   inoccupées   la plupart de l'année. Chamrousse   n'a   pas   échappé   pas   à   cette   évolution.   Alors   qu'on   ne   compte   plus   qu’un   seul   hôtel   dans   la   station,   on   en   dénombrait   une   douzaine   au   début   des années 1970. Il   ne   reste   plus   que   l' Auberge   du   Virage    depuis   le   changement   d’affectation   du   Champ   Rousse   (ex   la   Datcha),   la   fermeture   de   l'Hermitage   en   2006   (l'hôtel   a   été   rasé en juin - juillet 2015) et l'incendie du Bellevue  en 2004. Cette   page   "nostalgie"   se   propose   de   retourner   aux   années   1950   en   exposant   quelques   photos   de   ces   anciens   hôtels   disparus .   Remarquez   l'architecture   très particulière de ces années 50, dont le bâtiment la Résidence  témoigne encore.
hôtel l'Hermitage en construction
hôtel Christophe Turc (du nom du célèbre gardien du refuge de Chamrousse) en construction
hôtel la Grenouillère, devenu hôtel Bellevue (détruit partiellement par un incendie en 2004)
hôtel Christophe Turc (du nom du célèbre gardien du refuge de Chamrousse) en construction
hôtel le Choucas
hôtel les Marmottes
Chamrousse au début des années 1950. Sur la photo du milieu, on remarque qu'il y a peu de bâtiments d'habitation (on voit la Résidence au 1er plan, à droite), et déjà l'émergence des hôtels (les Marmottes derrière le téléphérique, l'Ourson en retrait des Marmottes, l'Hermitage dans le prolongement de la Résidence)
hôtel l’Ourson
anciens hôtels de Chamrousse
Il    y    a    un    temps,    pas    si    ancien    que    cela,    où    l'hôtellerie    florissait    en montagne.   Cette   époque   est   -   hélas   -   révolue   du   fait   du   changement   des attentes   des   touristes   (davantage   attirés   par   la   location   d'appartements), de   la   progression   des   lits   touristiques   dits   "banalisés"   et   de   la   difficulté   de rentabiliser des structures inoccupées la plupart de l'année. Chamrousse    n'a    pas    échappé    pas    à    cette    évolution.   Alors    qu'on    ne compte    plus    qu’un    seul    hôtel    dans    la    station,    on    en    dénombrait    une douzaine au début des années 1970. Il    ne    reste    plus    que    l' Auberge    du    Virage     depuis    le    changement d’affectation     du     Champ     Rousse     (ex     la     Datcha),     la     fermeture     de l'Hermitage   en   2006   (l'hôtel   a   été   rasé   en   juin   -   juillet   2015)   et   l'incendie du Bellevue  en 2004. Cette   page   "nostalgie"   se   propose   de   retourner   aux   années   1950   en exposant     quelques     photos     de     ces     anciens     hôtels     disparus . Remarquez    l'architecture    très    particulière    de    ces    années    50,    dont    le bâtiment la Résidence  témoigne encore.
hôtel l'Hermitage en construction
hôtel Christophe Turc (du nom du célèbre gardien du refuge de Chamrousse) en construction
hôtel la Grenouillère, devenu hôtel Bellevue (détruit partiellement par un incendie en 2004)
hôtel le Choucas
hôtel les Marmottes
hôtel l’Ourson
Chamrousse au début des années 1950. Sur la photo du milieu, on remarque qu'il y a peu de bâtiments d'habitation (on voit la Résidence au 1er plan, à droite), et déjà l'émergence des hôtels (les Marmottes derrière le téléphérique, l'Ourson en retrait des Marmottes, l'Hermitage dans le prolongement de la Résidence)
© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales